Catégories
Création de contenu

Visual Composer : est-il mieux maintenant ?

Je pense que tout le monde connaît ce plugin WordPress. Certains le qualifieront de dinosaure préhistorique. D’autres auront des nausées rien qu’à entendre le nom « Visual Composer ». Certains le qualifieront d’antiquité préhistorique inutile.

Cependant, la page builder Visual Composer (aka WP Bakery Builder) a évolué. À l’époque, sa mauvaise réputation le précédait. Entre l’interface compliquée d’utilisation, les bugs intempestifs, etc.

De plus, Visual Composer cumule pas moins de deux millions d’installations active à l’heure où je vous parle.

Ne serait-ce que des masochistes qui l’installe ? Serait-ce des aventuriers prêts à relever tous les défis et les embuches qui seront sur leur passage ?

Durant cet article je vais vous parler simplement de Visual Composer. Non pas avec les a priori que tout le monde a, mais d’un point de vue purement objectif.

Visual Composer est composé de quoi ?

Lorsque l’on achète un builder de page, l’intérêt est de se faciliter la vie lors de la construction de celle-ci, et ainsi éviter de toucher à la partie code de la page.

Découvrons ce que nous réserve Visual Composer.

Une multitude de modules disponibles

Je ne vais pas vous énumérer un par un les modules de Visual Composer sinon nous y sommes encore demain matin. Rien qu’à lui seul, il comprend plus de 40 modules pré-intégré.

Tous les modules de Visual Composer

Cependant, il existe 3 grands groupes de module :

  • Les modules basiques : Ils permettent de structurer la page en colonnes et plusieurs sections
  • Les modules de texte : Ils permettent d’incruster du texte, des images, des séparateurs, des icônes, des bannières, etc.
  • Les originaux : les modules « FAQ », les sidebar « lire la suite », etc.

Mais finalement ne serait-ce pas un peu trop basique ? Tous ces modules c’est du vu et revu. De plus, on ne peut pas dire que les développeurs se sont cassé les mains à le programmer. Sans parler du fait que parfois on aimerait 2-3 modules de plus bien.

Des templates nombreux et variés

Vous constaterez qu’au sein du catalogue plutôt fourni de Visual Composer, il y a de tout. Avec plus de 80 modèles, ce n’est pas très étonnant en réalité. Avec tous ces modèles, vous pourrez télécharger des blogs prêts à être utilisé, des bannières cliquables, des blocs de citation, etc.

Tous les templates de Visual composer

Vous aussi vous êtes alléché par ces templates ? C’est normal.

Le but de ces templates c’est de fournir des choses clé en main. Pas besoin de connaître énormément de choses… on vous les précuits. Ainsi, personne ne peut avoir le syndrome de la page blanche.

Que peut-on dire de Visual Composer au final ?

Visual Composer est un constructeur de page assez atypique. Tout le monde dit qu’il pue du *** alors qu’en réalité il est extrêmement pratique. La raison pour ça est que tout est prémâché et que tout est très simple. Trop simple je dirais même pour certains.

Toute chose à ses avantages et ses inconvénients. Le but des développeurs était de créer une toile d’araignée la plus grande possible, et c’est réussi. Visual Composer est l’un des builders avec le plus grand nombre de thème compatible, ce qui fait de lui un bon choix par défaut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *